21 septembre, nouvelle action contre la réforme du code du travail

lundi 18 septembre 2017
par  FSU 77
popularité : 0%

Obtenir un code du travail protecteur pour les salariés
Manif : 14h de Montparnasse à Place d’Italie, par Raspail/Denfert/St Jacques/Blanqui
La FSU appelle à participer aux mobilisations engagées le 21 septembre prochain selon des modalités choisies localement et dépose pour cela un préavis de grève.

Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les salarié-es du privé et du public, comme pour les retraité-es et les jeunes. Les salaires stagnent, le pouvoir d’achat régresse, la précarité se développe.
La FSU partage la colère et les préoccupations des organisations qui condamnent les remises en cause des droits sociaux des salarié-es que la réforme du Code du travail génère sous couvert de flexibilité et d’adaptabilité du marché du travail.
Le gouvernement n’a pas répondu aux mobilisations du 12 septembre dernier lui demandant de revenir sur ce projet.
La FSU appelle à participer aux mobilisations engagées le 21 septembre prochain selon des modalités choisies localement et dépose pour cela un préavis de grève. Il s’agit d’obtenir un code du travail protecteur et des créations d’emplois de qualité.
Les Lilas - 18 septembre 2017

Le communiqué intersyndical Ile de France (CGT, FSU, FO, UNEF, UNL, FIDL) :
UNIS ET DETERMINES POUR STOPPER LES ORDONNANCES DE REGRESSION SOCIALE !

AMPLIFIONS L’ACTION !
La forte journée de mobilisation unitaire du 12 septembre a fait la démonstration de la détermination des salariés, jeunes, retraités à contester la loi travail XXL préparée via les ordonnances Macron
Ces ordonnances prolongent et aggravent la loi El Khomri dont nous continuons à demander l’abrogation.
L’inversion de la hiérarchie des normes est poussée jusqu’au bout, ce n’est plus de norme du tout. L’individualisation complète du contrat de travail est une revendication patronale pour baisser le « coût du travail » et faciliter les licenciements au motif que cela faciliterait les embauches. Non seulement des économistes ont démontré que cela n’était pas exact, mais le MEDEF se refuse à tout engagement de création d’emplois.
Les salariés du public sont aussi concernés, au nom de l’équité il faudrait demain casser les statuts et aligner le public sur un privé précarisé.
Pour les jeunes c’est l’assurance de lendemain encore plus difficile pour l’entrée dans la vie professionnelle.
De nombreux signes montrent que les orientations et premières décisions du gouvernement rencontrent déjà l’hostilité d’une majorité de la population.
Les étudiants, les salariés, les retraités personne n’est épargné : baisse des APL, augmentation de la CSG, suppression de 100 000 emplois aidés, annonce de 120 000 suppressions d’emplois dans la fonction publique…
- Le 22 septembre, le conseil des Ministres examinera les ordonnances de la « loi travail XXL ».
- Le Président doit entendre, respecter les salariés, les jeunes plutôt que de tenir des propos méprisants, insultants. Des propos indignes d’un chef d’état.

Nous invitons les salariés à se réunir dans les entreprises, services et établissements décider des formes d’actions permettant de se faire entendre ! (assemblées générales, débrayages, grèves, actions diversifiées…)
Les organisations syndicales d’Ile de France CGT, Solidaires, FSU, FO, UNEF, UNL et FIDL revendiquent de nouveaux droits pour les salariés et un code du travail protecteur.


Contact

FSU Seine-et-Marne

2 rue de Varenne
77000 Melun

Tél : 01 60 65 53 62
Port : 06 87 30 09 57
Mél : fsu77@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois